2012
Projet ayant bénéficié d’un aide au prototypage en 2011 du Via paris.
Technique/matériaux:
Fraisage numérique/ Contre-Plaqué bouleau,
liége naturel, tendeur/sandow anti UV.
Dimensions:
390x420x810mm

Les plaques de liège aggloméré de la chaise «Puppet chair» sont issues de la récupération
des bouchons de bouteilles vin. Elles ont été fabriquées dans une entreprise landaise
Agglolux-CBL et ont été découpées chez Caulier, une PME du Nord-pas-de-Calais
spécialisée dans la découpe numérique et la transformation des plastiques.

Les éléments sont assemblés par un tendeur, qui joue le rôle de « couture » de l’objet.
L’enjeu est de réaliser une chaise qui accentue les capacités physiques de ce matériau.
L’élasticité induite dans ce procédé d’assemblage tente de répondre à certains
gestes quotidiens : se balancer, s’affaler, se mouvoir. Ici l’intention est de re-donner
une certaine liberté à l’objet. L’enjeu est aussi de mêler un matériau solide et structurel
pour le maintien de l’assise (le contre plaqué bouleau) à un matériau souple et agréable
pour le confort de l’usager (le liége). Semblable au pantin qui répond aux directives
du marionnettiste, l’objet dialogue ici avec les différentes postures qu’adopte l’usager.
(Cette chaise existe aussi dans une version non-élastique).